• Inspections

    Inspections

  • Inspections

    Études

  • Inspections

    Exécution

  • Inspections

    Réalisé

La passerelle sur la Venoge est un ouvrage qui permet de relier les communes d’Ecublens et de Denges. La première passerelle de 1865 a été remplacée en 2006 par une passerelle en bois qui après une durée d’exploitation de 16 ans a dû être remplacée en 2022 à cause du pourrissement de ses poutres.

Le concept développé pour la nouvelle passerelle est de mettre en place une poutre simple de forme arquée pour franchir la Venoge de manière durable avec une section transversale en forme d’auge pour que chaque traversée soit un évènement.

La passerelle est une poutre simple de 24.60 m de portée et de 2 m largeur, dimensions qui sont similaires aux valeurs de l’ancienne passerelle en bois afin de pouvoir réutiliser les anciennes culées. La réalisation d’une section en auge a ainsi permis de réduire la pente pour les utilisateurs de 28% à 12%.

La passerelle est en CFUP avec une section en forme d’auge à hauteur variable afin de concentrer la matière aux endroits où elle est strictement nécessaire. L’utilisation du CFUP a permis d’affiner les sections et de réduire le poids pour pouvoir préfabriquer la poutre et la mettre en place en une intervention avec une grue mobile. La passerelle est réalisée en CFUP de couleur rouge teinté dans la masse car l’ouvrage s’appelait initialement le pont rouge, à cause de ses garde-corps peint en rouge.

Le tablier est précontraint dans le sens longitudinal afin de limiter les tractions dans le CFUP durant l’exploitation. Le tablier est lié rigidement aux culées, permettant de s’affranchir de joints de chaussée et d’appareils d’appui, facilitant ainsi son entretient et améliorant sa durabilité.
Et pour que chaque traversée de la passerelle soit un évènement en plus de l’expérience de la gravité lié aux rampes, la vue sur la Venoge est dégagée grâce aux garde-corps composés uniquement de montants verticaux. La nature pénètre ainsi dans la passerelle, et les troncs s’entremêlent visuellement avec les montants verticaux encastrés dans la passerelle. Dans la même idée, des perforations sont prévues dans les âmes de l’auge pour créer des vues et faire vibrer la traversée à tous les niveaux. Et pour que l’expérience soit mémorable, il fallait la mettre en musique ; pour ce faire, il suffit de taper sur les montants verticaux pour bénéficier d’une harpe géante ; certains habitants y composent déjà des mélodies…

  • Maître d’ouvrage

    Commune d’Écublens (VD)
    Commune de Denges (VD)

  • Ingénieur civil

    INGPHI SA, Lausanne

  • Entreprise de construction

    Frutiger SA

  • Prestations réalisées

    Expertise
    Avant-projet
    Projet d’ouvrage
    Demande d’autorisation de construire Appel d’offres

  • Caractéristiques techniques

    Portée 22 m
    Largeur 2 m
    Auge en CFUP à section variable Intégration dans un environnement fluvial et forestier

  • Années de réalisation

    2022

Equipe

  • elena_canomeras

    Elena

    Canomeras

    Ingénieure civile

  • Hammad

    El Jisr

    Ingénieur Analyse de Structures et Simulations Numériques

  • Olivier Chollet-INGPHI

    Olivier

    Chollet

    Fondé de pouvoir - Chef de projet - Ingénieur civil

  • Philippe Menétrey-INGPHI

    Philippe

    Menétrey

    Directeur - Chef de projet - Ingénieur civil

Viaduc de Riddes