shape1 shape2 shape3

Passerelle cyclable sur la route de la Pierre

  • Concours
  • Étude
  • Exécution
  • Réalisé

La passerelle à Écublens (VD) permet à la mobilité douce de relier le chemin des Crêts au chemin des Chênes en passant sur la route de la Pierre (RC 76). Le franchissement s’inscrit dans le projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM) comme liaison cyclable régionale du plan directeur intercommunal de l’Ouest lausannois.
Le franchissement consiste à relier deux chemins qui sont décalés en plan, avec un dénivelé important nécessitant des rampes, et ceci entre des talus routiers. Il s’est agi de réaliser un cheminement plutôt qu’une simple passerelle ; et le concept est développé le long de cette idée du cheminement. Il est obtenu avec la juxtaposition d’une passerelle, de rampes et l’utilisation de la voirie existante. La géométrie du cheminement est générée par des courbes, formes fluides, significatives d’un parcours de loisir. La perception du cheminement est renforcée par les garde-corps qui rythment la traversée et par l’éclairage qui unifie le tracé.
La structure de la passerelle est en acier, avec un caisson au centre pour reprendre les efforts de flexion et de torsion. Cette structure élancée est un pont poutre courbe à trois travées. La structure porteuse de la passerelle est en acier. Elle est appuyée rigidement aux culées et sur les deux piles. Sa forme courbe permet de reprendre les dilatations dues aux variations de température par des changements de courbure et ainsi de s’affranchir d’appareils d’appui, ce qui facilite les opérations de maintenance.
Les culées sont composées d’un mur d’appui et de murs de soutènement en béton armé.

Deux piles sont placées de part et d’autre de la route de la Pierre. Les semelles de fondations sont prévues suffisamment profondes afin de ne pas être en conflit avec la structure routière si la route de la Pierre devait être élargie.

La construction de la passerelle est réalisée en deux temps : tout d’abord, les piles et les culées en béton armé puis la mise en place du tablier en acier, qui a été assemblé en usine, et qui est déposé à l’aide d’un camion grue lors d’une opération de nuit avec une courte fermeture de la route de la Pierre.

Partager

Équipe du projet